Le groupe

Non seulement considéré comme un ambassadeur francophone incomparable, Le Vent du Nord est un moteur du mouvement folk progressif québécois, ainsi qu’un groupe phare dans le mouvement de renaissance de la musique traditionnelle du Québec. Depuis sa fondation en 2002 il a connu une ascension fulgurante qui ne cesse d’étonner! Il a réalisé plus de 2000 concerts sur 4 continents, a fait paraître 11 albums et été récipiendaire de nombreux prix prestigieux dont un GRAND PRIX DU DISQUE CHARLES CROS (France), deux JUNO AWARDS (Canada) ainsi qu’il a été primé ARTISTE DE L’ANNÉE lors de la Conférence Internationale Folk Alliance (2004) qu’aux Prix de Musique Folk Canadienne! En 2015, il a remporté un FÉLIX à l’ADISQ et en reconnaissance à son travail de diffusion internationale, été le premier récipiendaire du Prix PONT TRANSATLANTIQUE remis conjointement par BabelMed/Mundial Montréal en France. Plus récemment, il s’est vu honoré de recevoir le Prix Édith Butler/Bell Media (2019) décerné par la Société des professionnels auteurs-compositeurs du Québec (SPACQ). Ses qualités d’interprète, d’arrangeur et de composition tout autant que sa très forte présence scénique empreinte d’une profonde générosité sont dorénavant reconnues à l’échelle mondiale. Aujourd’hui formé des chanteurs et multi-instrumentistes Nicolas Boulerice, Simon Beaudry (depuis 2003), Olivier Demers et Réjean Brunet (depuis 2007) et d‘André Brunet (depuis le 30 décembre 2017) le groupe interprète des œuvres tirées du répertoire traditionnel ainsi que des compositions originales. Une musique qui, sans aucun doute, est bien de son temps.

Biographie

© Photoman

Simon Beaudry

Originaire de Saint-Côme, dans Lanaudière, Simon vient d’un milieu où la tradition est très vivante. Ses grands-pères, respectivement chanteur et violoneux, lui ont laissé un solide bagage familial qu’il perfectionna par un diplôme en musique au Cégep de Joliette.

En solo ou avec son frère Éric (De Temps Antan, La Bottine Souriante), il a chanté dans les bistros de sa région, autant le répertoire traditionnel que celui des chansonniers québécois.

Par la suite, il a accompagné la troupe « Les petits pas jacadiens » de Saint-Jacques-de-Montcalm avant de se joindre au Vent du Nord avec lequel il parcourt le monde depuis maintenant 18 ans, armé de sa douce voix et de son jeu de guitare riche et personnel.

Depuis 2018, Simon s’implique au sein du Duo Beaudry-Prud’homme avec le pianiste classique Philippe Prud’homme. Ils font paraître ensemble l’album Chansons en noires et blanches et deux chansons originales en singles, composées par Simon sur des textes de Normand Baillargeon et Chantal Santerre.

Cette collaboration avec Philippe Prud’homme l’a également amené à mettre en musique des poèmes inédits de Fernand Ouellette.

Sa discographie comprend 11 albums avec Le Vent du Nord, maintes fois primés au Québec et à l’international.

Avec son frère Éric, il a fait paraître l’album des Frères Beaudry Le sort des amoureux, de même qu’un single en collaboration avec Pierre Bertrand (Beau Dommage).

© Photoman

Nicolas Boulerice

Né dans une famille amoureuse de mots, de chansons et d’histoires, il étudia d’abord le piano jazz puis la fabrication et le jeu de la vielle à roue. Dès son jeune âge, il est accompagnateur pour différents artistes et s’investit avec Ovo, son groupe de jazz, avant de rejoindre Ad Vielle que Pourra avec qui il débute sa carrière dans le milieu folk nord-Américain. Inspiré par les chansons de sa grand-mère, il plongea dans la musique Trad québécoise s’y découvrit une envie de chanter.

Depuis, il parcourt le répertoire d’ici en y ajoutant aussi ses propres compositions, souvent pour chanter l’histoire de son coin du monde comme le rêve d’y avoir un Pays. En 2002, il co-fonde Le Vent du Nord avec qui il a produit 2000 concerts et 11 albums. En 2015, il fait paraître un premier disque solo en plus de mériter le prix du CALQ de créateur de l’année en Montérégie. Il est co-fondateur de la Veillée de l’avant-veille à Montréal (23 éditions), de la Compagnie du Nord (Production et gérance), en plus d’être président du Festival Chants de Vielles, chez lui, à Saint-Antoine-sur-Richelieu (15 éditions). À la belle occasion, il prend la scène avec son père pour les Carnets de notes, un spectacle de poésie et de chanson.

Parfois conférencier ou jury pour différents Conseils des arts, il a créé en 2018 un document d’initiation à la musique traditionnelle québécoise avec le CQM et il lui arrive maintenant d’écrire des chansons pour d’autres. C’est un homme heureux qui écrit de la poésie pour aimer le temps qui passe et qui se plaît à remonter les mémoires comme les rivières.

© Photoman

André Brunet

De Lacolle, en Montérégie, l’attirance d’André pour la musique est remarquée très tôt par ses parents. Le violon devient l’instrument de son grand talent dès l’âge de neuf ans. Plus tard, avec son frère Réjean, il forme le groupe Les Frères Brunet qui, en plus d’enregistrer plusieurs albums, présentera de nombreux concerts un peu partout dans le monde. En 1997, son style énergique et raffiné lui vaut une place au sein du célèbre groupe La Bottine Souriante avec lequel il jouera dans plus de 15 pays en 10 ans. Il joint Le Vent du Nord en 2016.

Par la suite, il fondera le power trio De Temps Antan et fera route avec la formation de 2004 à 2017. André a toujours demeuré très actif dans le monde de la musique traditionnelle et a créé en 2008 le Camp de Violon Traditionnel Québécois de Lanaudière au côté de Stéphanie Lépine (Lépine-Branchaud) & Éric Beaudry (De Temps Antan). Le premier récipiendaire québécois du titre de « Grand Maître Violoneux du Canada » (2008) à la Canadian Grand Masters Fiddling Competition, a participé à plusieurs évènements importants au fil des années.

Il a foulé les scènes en duo avec son frère Réjean, Bernard Simard ou encore Colin Savoie-Levac, avec le quatuor Celtic Fiddle Festival (aux côtés des grands violoneux Kevin Burke, de Christian Lemaître et des guitaristes Ged Foley & Nicolas Quemener de 2004 à 2015) ou bien Discord (Nicolas Pellerin, Michel Bordeleau, Jean-François Branchaud) et le power trio De Temps Antan (2006 à 2017). Poussant les limites de la musique et poursuivant son chemin dans l’univers musical, sa passion pour la musique traditionnelle québécoise n’a d’égal que son envie irrésistible de jouer du violon et de transporter l’âme d’une tradition autant historique que prestigieuse.

© Photoman

Réjean Brunet

C’est tout jeune que Réjean entreprend son apprentissage de la musique traditionnelle du Québec. Après avoir joué et enregistré trois albums en duo avec son frère André (De Temps Antan, La Bottine Souriante), Réjean s’est joint au groupe La Volée d’Castors. Il joint Le Vent du Nord en 2007.

Il tournera avec La Volée partout en Europe, au Canada et aux États-Unis pendant huit ans, en plus de participer à l’enregistrement de cinq albums. Réjean est aussi l’invité des plus grands musiciens traditionnels tels que Sabin Jacques, Richard Forest, Gaston Nolet et bien d’autres, autant sur disque que sur scène.

C’est dans le village de Lacolle que Réjean a grandi et c’est aujourd’hui autour du monde qu’il fait connaître son grand talent. En plus de ses activités de musicien professionnel, il enseigne l’accordéon diatonique au CEGEP de Joliette.

© Photoman

Olivier Demers

Violoniste de formation, violoneux reformé et guitariste passionnel, Olivier a d’abord fait de la musique de chambre, puis du jazz. Sa grande polyvalence l’amena à travailler avec plusieurs artistes (Le Cirque du Soleil, La Bottine Souriante, Väsen, Michel Faubert, Breabach, Dervish, etc).

Ayant dédié sa vie à la musique traditionnelle depuis maintenant plus de 25 ans, il est membre fondateur du Vent du Nord (plus de 2000 spectacles à travers le monde, 11 albums, dont 2 Félix, 2 Juno, 2 Canadian Folk Music Award, Best traditional band of the year in North america au Folk Alliance conference 2007, Grand Prix du Disque Charles-Cros 2012, etc).

Il fit également partie du trio MontcorbieR et du duo Boulerice – Demers (deux albums, dont le meilleur album trad au Canada en 2006 pour Un peu d’ci, un peu d’ça) avec son vieux complice Nicolas Boulerice et c’est avec Simon Proulx qu’il se réalise depuis peu en duo. Passionné de studio, Olivier a participé à plus de 75 albums, tant en tant que musicien, que co-réalisateur et réalisateur. Olivier est également très présent dans la face cachée de la tradition en tant que co-fondateur et organisateur de La Veillée de l’avant Veille (25e édition en 2022), du festival Chants de Vielles, de la compagnie de disques Roues et Archets et co-instigateur de la session à l’Albion à Joliette en plus de produire un recueil important 1000 airs du Québec et de l’Amérique francophone – TOME I